Crée en 1980, la retenue de Naussac a noyé sur 1050 hectares une vaste plaine agricole et le village du même nom, ainsi que plusieurs hameaux. Toutes les installations ont été démontées et les forêts de pins rasées avant la lente montée des eaux, jusqu’à fin 1982. Classé «grand lac de montagne» en 1ére catégorie piscicole (réglementation aménagée), son peuplement piscicole a beaucoup évolué depuis sa mise en eau. La population d’origine composée de truites, vairons et goujons puis chevesne, a presque disparu, laissant place aujourd’hui à une population typique des eaux de 2ème catégorie, dominée par les carnassiers tels que la perche, le brochet et depuis peu le sandre. On y trouve également plusieurs espèces de poissons blancs, carpes communes, tanches…et aussi une population de grémilles! Il y a actuellement 16 espèces (voire 17 avec le chabot) dans le lac, mais certaines ne sont qu’occasionnelles, pratiquement disparues ou ne trouvent pas de bonnes conditions de reproduction. La plupart des espèces d’arrivées récentes sont issues de lâchers clandestins puisque le classement en 1ère catégorie interdit aux gestionnaires tout lâcher d’espèces autres que salmonicoles. Les eaux de la retenue sont classées oligotrophe à mésotrophe (Pauvre à moyennement pauvre).

Dans les années 2000, 80% de la biomasse du lac était constituée de gardons avec une population vieillissante, les sujets de plus de 4 ans dominent. L’arrivée du brochet, quelques années auparavant semble avoir influé sur la régression du gardon. Cependant, on note toujours un phénomène de vieillissement sur l’ensemble des espèces de poissons qui ont besoin d’herbiers pour leur reproduction (phytophiles). La perche est désormais logiquement devenue la biomasse principale du lac car sa reproduction se fait en profondeur. Ainsi la quasi-totalité des alevins observés sur les rives du lac au printemps sont des perches. Le développement d’une population d’écrevisse signal joue aussi certainement un rôle important dans les équilibres précaires de cette retenue, mais dont les conséquences sont encore mal connues.

L’hydro-système Naussac est dominé par plusieurs facteurs importants (vents, marnages et températures) qui influent considérablement sur les populations de poissons au travers de la reproduction. Tout d’abord, l’action du vent, outre le fait de produire un brassage des différentes masse d’eau plusieurs fois par an, de rafraîchir et d’oxygéner les eaux de surface, a pour effet de créer un phénomène de batillage qui sappe localement les herbiers de bordure. Associée à un marnage sévère, cette érosion a fait disparaître plus de 90% de la végétation rivulaire, déjà soumise à d’autres formes d’érosion liées à la fréquentation humaine. Cette érosion diminue sans cesse les capacités reproductives de nombreuses espèces aquatiques dans leur ensemble. De plus les coups de vent et les marnages de plus en plus marqués risquent d’accentuer encore ce phénomène et de faire glisser à termes la population piscicole vers une population dominée par les percidés avec un fort risque de sur-concurrence alimentaire pouvant mener à des phénomènes de nanisme. Des mesures de sauvegarde des herbiers indispensables à la fraie des poissons et au maintien de la biodiversité aquatiques sont souhaitables. Une prise de conscience semble émerger désormais et des mesures de conservation seront prochainement proposées.

Enfin, il y a actuellement 2 réserves de pêche sur le grand lac, pour une superficie totale d’environ 60 hectares. Un projet de création d’une troisième réserve de 25 hectares, qui porterai les zones de pêche interdite à environ 10% de la superficie totale du lac, est en discussion.

NB : Peu d’études précises existent sur les populations piscicoles de cette retenue. Les résultats d’une pêche scientifique de 2012, en cours de rédaction devrait nous en apprendre un peu plus.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sources : Fiches Onema, atlas des vertébrés de L’Alepe, Les poissons d’eau douce de France (éditions biotope), observations personnelles.

 Les liens utiles pour préparer une sortie de pêche :

 Lien pour connaître les lâchers d’eau sur l’Allier http://etiage.eptb-loire.fr/index.php?page_w=principes

Schéma bassin versant Naussac : http://www.eau-allier-naussac.fr/territoire-qualite-des-eaux/

Lien pour préparer une sortie bateau : http://www.windguru.cz/fr/index.php?sc=8123